samedi 17 novembre 2012

"Alors leurs yeux s'ouvrirent..."

  Andre a 18 ans. Elle est belle, nantie, indépendante. Elle se donne généreusement et sans distinction, aux fils comme aux pères, indifférente aux regards qu'elle attire immanquablement et à l'univers qui gravite autour d'elle. Un univers auquel appartiennent le narrateur et ses trois amis, tous quatre fervents catholiques, fascinés par l'apparente désinvolture de la jeune femme. De cette fascination commune et aveugle, comme l'est leur foi, découlera des actes lourds de conséquences...


  L'auteur de Soie nous livre ici un roman bien singulier, autant marqué par le doute que par la  fatalité, deux poids auxquels chacun des quatre adolescents se liera au travers de la tentation. Une tentation symbolisée par Andre, qui, telle une pécheresse, représente tout ce que Bobby, Luca, Le Saint et le narrateur n'ont jamais osé connaitre : la liberté la plus totale, l'insouciance, le flirt intime avec une mort omniprésente.


Habité par une empreinte religieuse, le récit compare, interroge, questionne : les quatre garçons avancent, tels des pèlerins, presque des apôtres, à tâtons sur le chemin d'une existence étriquée et bâtie sur les non-dits des adultes, où leur conscience trouve un semblant de repos au travers de visites aux mourants et de concerts donnés dans les églises.
Face à cette réalité trop convenue, Andre sera pour eux la vie, l'amour, la lumière trop vive sur laquelle tous quatre, de façon différente, se brûleront les ailes.



C'est avec une prose somptueuse qu'Alessandro Baricco mène son récit et sonde les âmes : il en résulte un roman grave et intimiste, parfois sombre, souvent désenchanté, mais toujours sincère. 

Emmaüs - Alessando Baricco - Gallimard 15,90€

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin d'éviter tout commentaire abusif, ceux-ci seront validés par l'administrateur du blog avant publication.