lundi 15 octobre 2012

Anne Brontë, l'oubliée de la littérature britannique

   C'est bien connu, les trois mousquetaires étaient en réalité quatre. En revanche, ce qu'on sait moins, c'est que les soeurs Brontë n'étaient pas deux, mais bien trois. Anne Brontë, dernière née de la célèbre famille et quelque peu occultée par le succès littéraire de ses soeurs Charlotte et Emily, est l'auteur de deux romans qui trouvent à nouveau une place dans les rayons des librairies. 


Il en aura fallu du temps pour que soient rééditées les oeuvres d'Anne Brontë. C'est désormais chose faite grâce aux éditions Archipel et leur collection poche...

 Publié la même année que "Jane Eyre" et "Les hauts de Hurlevent", le roman "Agnès Grey" (1847) s'inspire largement de l'expérience personnelle d'Anne en tant que gouvernante, et dénonce les conséquences de la faiblesse et du laxisme parental dans l'éducation des enfants. Moins approfondi et plus pragmatique que les romans de ses soeurs, il connait un succès moindre malgré une prose travaillée et tombera peu à peu dans l'oubli, tandis que "Jane Eyre" deviendra un des textes les plus adaptés au cinéma.

"La recluse de Wildfell Hall" (1848), devenu "la dame du manoir de Wildfell Hall", constitue quant à lui l'un des tout premiers romans féministes, à la construction plus complexe que son précédent récit. Publié quelques mois avant sa mort à l'âge de 29 ans, il relate la vie paisible d'un village d'Angleterre perturbé par l'arrivée d'une jeune veuve au passé trouble. Provoquant un scandale lors de sa première parution, il reste pourtant son oeuvre la plus travaillée et compose une fresque sociale dont Jane Austen n'aurait pas rougi.

Deux romans, deux ambiances à (re)découvrir au coin du feu !

Agnès Grey - Archipoche - 7,65€
La dame du manoir de Wildfell Hall - Archipoche - 6,60€
Egalement disponibles en VO à la librairie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin d'éviter tout commentaire abusif, ceux-ci seront validés par l'administrateur du blog avant publication.